top of page

Comprendre la différence entre logo et identité visuelle



Si tout le monde sait ce qu’est un logo, le terme « d’identité visuelle » est en revanche souvent mal connu. Le design graphique revêt un langage spécifique qui n’est pas toujours limpide pour un nouvel entrepreneur qui se confronte à la création de ses outils de communication. Alors je vous propose de vous donner les codes pour comprendre la différence entre logo et identité visuelle. J’en profiterais aussi pour vous parler de charte graphique et d’image de marque.



Qu’est-ce qu’un logo et à quoi sert-il ?


Le logo est la représentation graphique d’une entreprise ou d’un organisme. Son but principal est : identifier. Que cela soit un service, une société, un produit, une personne sa vocation première est l’identification. Un logo est l’élément graphique principal qui représente l’entreprise et qui la rend repérable pour sa cible.

La création d’un logo est donc avant tout, un travail conceptuel où il est important de répondre à plusieurs questions avant même de commencer à travailler dessus. Il est bon par exemple de connaître les codes du domaine d’activité de l’entreprise et de sa concurrence, le positionnement et la cible ou encore la différence du produit ou service proposé par rapport à l’existant sur le marché…

Bien souvent, un jeune entrepreneur ne s’est pas posé ce genre de questions et c’est bien normal ! Lorsqu’on crée son activité, on se concentre sur le cœur de notre métier et les aspects communicationnels sont relayés au second plan. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est essentiel pour moi de prévoir un RDV de 30 min à 1 heure pour bien faire connaissance avec vous et cerner la nature de votre projet avant même de faire un devis.



Les différents types du logo


Il existe plusieurs formes de logos. Voyons ensemble le vocabulaire spécifique de chacun :


Le logo typographique : sa création se fait à partir d’une typographie qui est retravaillée par le graphiste. Ce type de logo est assez répandu.

Exemple : Zara, Coca-Cola, Google…


Le monogramme : composé uniquement de lettres, le plus souvent ce sont les initiales de la marque ou de l’entreprise.

Exemple : YSL pour Yves Saint-Laurent, les deux C de Chanel, HP pour Hewlett – Packard




Le pictogramme : c’est une icône ou un dessin stylisé d’un objet réel.

Exemple : appel avec sa pomme, twitter avec son oiseau, WWF avec son panda…




Le logo symbole (abstrait) : dans la même veine que le pictogramme, il se différencie par son abstraction.

Exemple : Adidas, Pepsi, Renault




L’emblème : on l’utilise pour donner de la prestance à une marque. Ses codes graphiques font souvent référence à des emblèmes comme le blason ou le sceau. La plupart du temps, il incorpore le texte au symbole.

Exemple : Starbucks coffee, Porsche, Paramont




La mascotte : on utilise comme ambassadeur pour la marque un personnage ou un animal. La mascotte confère au logo une note plus ludique et crée une proximité avec le consommateur.

Exemple : KFC, Haribo, Monsieur Propre




Le logo combiné : il est le mélange d’un logo typographique et d’un pictogramme.

Exemple : Lacoste, Burger King, Puma





Aujourd’hui, la diversité des supports de communication nous oblige à avoir un logo principal puis des variantes. C’est régulièrement le cas avec les supports digitaux comme le site internet. Le logo prend de moins en moins de place dans l’entête en privilégiant un logo de type typo et horizontal. C’est également vrai avec les bannières des réseaux sociaux. Les logos qui mixent typographie et pictogramme permettent de répondre plus facilement à cette problématique d’adaptation.



Qu’est ce qu’une identité visuelle et à quoi elle sert ?


Une identité visuelle (ou graphique) est l’ensemble des éléments visuels qui constitue l’univers graphique d’une entreprise. On y retrouve le logo, mais également les typographies, les couleurs, parfois aussi des patterns (motifs) et pictogrammes. Il peut y avoir, aussi, un travail sur le type et le traitement des visuels. Tous ces éléments vont permettre à l’entreprise de concevoir leurs différents outils de communication sur une même ligne graphique. Plus besoin de se demander quelles polices de caractère prendre ou quelles couleurs mettre. Il suffit de suivre l’identité graphique établie. Ainsi en utilisant toujours les mêmes codes graphiques, on permet au public de se souvenir plus facilement de nous et on gagne en cohérence sur les supports de communication. Son autre mission est de soutenir votre crédibilité et votre professionnalisme. Son but : vous rendre remarquable.



Comment choisir entre logo et identité visuelle ?


Pour être honnête, tout le monde n’a pas besoin d’une identité visuelle. Même si l’identité visuelle est une prestation que j’aime particulièrement, je ne la propose pas à tout le monde. Un plombier ou une coiffeuse n’a pas forcément besoin de ce type de travail, un logo peut très bien être suffisant. Si vous vous posez la question du choix entre logo et identité visuelle, je vous invite à prendre RDV avec moi. Je serais ravie d’en discuter avec vous. Je propose sur mon site des prises de RDV (gratuit) de 30 minutes.


PRENDRE RDV



En revanche, faire l’impasse sur une identité visuelle peut-être un très mauvais choix pour certains entrepreneurs. Même si le coût engagé est plus important que celui d’un logo, vous vous y retrouverez sur le long terme. Si vous avez l’intention de communiquer sur les réseaux sociaux, avoir votre identité visuelle vous sera plus que bénéfique. Je le conseille fortement aux solo entrepreneurs. Lorsqu’une activité est étroitement liée à la personne, il est nécessaire de travailler sur son image. Ce que cherche tout à chacun lorsqu’il se lance dans l’entrepreneuriat c’est de faire la différence, de gagner en visibilité et rassurer par son professionnalisme. Investir dans son identité graphique c’est aussi investir en soi. L’image que vous renvoyez en dit long sur vous et sur votre propre investissement.



Et si nous parlions maintenant de charte graphique ?


Voilà encore un mot dont vous ne connaissez pas la véritable définition ? Pas d’inquiétude, je vous explique. Une charte graphique est un document que le graphiste va réaliser à la suite de la création de votre identité visuelle. On y résume tous les éléments composant votre identité : le logo et ses variantes en version couleur et en version noir et blanc, les typographies print et web et les couleurs. Il est d’usage de montrer également l’application de votre identité sur différents supports de communication et d’en définir les interdits. On retrouvera des supports print comme : la carte de visite, l’entête de lettre, la couverture d’une plaquette ou d’un flyer et des supports digitaux comme : une page de site internet, les bannières de réseaux sociaux, une newsletter… C’est un document au format PDF que vous pourrez transmettre à vos différents partenaires mais aussi à vos prestataires com.



Pour finir le branding ou l’image de marque, c’est quoi ?


Après l’identité visuelle, voilà qu’on vous parle de branding ? D’image de marque ? J’avoue qu’on peut s’y perdre. Le travail sur l’image de marque va plus loin que le travail sur l’identité visuelle. La notion d’image de marque est la façon dont une entreprise est perçue dans son ensemble. On touche aux valeurs de l’entreprise, à ce qu’elle véhicule chez le consommateur. Que dit-il de cette marque quand il en parle ? Par la ligne éditoriale et l’expérience utilisateur, on cherche à créer un lien, une adhésion.




J’espère que vous y voyez plus clair dans le jargon du design graphique et que maintenant vous savez faire la différence entre logo et identité visuelle. Mais au-delà du vocabulaire qui permet de se comprendre, ce qui compte c’est l’expression de votre besoin et pour cela rien de tel que d’échanger de vive voix. Alors si vous avez besoin d’un logo ou d’une identité visuelle, contactez-moi. ; )

bottom of page